RCA: conférence internationale de la jeunesse et l’investiture de 8 députés Juniors du parlement panafricain

0
122
Investiture des députés du parlement panafricain junior en novembre 2022 à Bangui @crédit photo Prince Nzapaoko

Par Prince Wilfried NZAPAOkO

Bangui 4 novembre 2022—(Ndjoni Sango): Le palais du peuple a été vibré le mardi 1er novembre 2022, par la 2ème conférence internationale de la jeunesse sous le thème « Développement de la jeunesse africaine : Quel profil de jeune pour l’émergence globale de l’Afrique ? ». Ce rendez-vous de donner et de recevoir entre les jeunes de l’Afrique centrale a été couronné par l’investiture de 8 jeunes centrafricains devenus députés juniors panafricains de l’Union Africaine.

Ils ont au nombre de 8 Centrafricains investis dont 3 filles et 5 garçons a prêté serment ce mardi à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale devant leurs paires et les autres députés juniors panafricains de la sous-région à savoir le Cameroun et le Tchad.

Cette cérémonie officielle présidée sous le représentant du ministre de la jeunesse et le président exécutif du Parlement Panafricain Junior, fait suite à une conférence débat. Un moment d’échange et de partage d’expériences permettant à la jeunesse africaine d’être le fer de lance pour l’émergence du continent africain.

Cette rencontre a permis aux panélistes de débattre la thématique inscrite à l’ordre du jour qui est « Quel profil de jeune pour l’émergence globale de l’Afrique ». Des séries de questions formulées par les participants ont également fait l’objet des réponses.

Cet évènement est accompagné de quelques éclaircissements sur la charte de la jeunesse africaine, qui est un document de référence pour inspirer les dirigeants des Etats africains sur l’entreprenariat des jeunes et la création de l’emploi ; la lutte contre le changement climatique ; le leadership, l’éducation et le développement des compétences de la jeunesse.

Cette assise a pour but de fabriquer la jeunesse africaine qui portera le flambeau dont les attentes consistent à défendre les intérêts de leurs pays respectifs ainsi que ceux de la jeunesse africaine pour une Afrique émergente.

« Cette 2ème conférence nous permet de définir un type de citoyen, parce qu’au fil des constats que nous avions réalisé sur le terrain, les Etats africains n’ont pas su définir le profil de jeune pour l’émergence de l’Afrique. Cette assise d’aujourd’hui va nous permettre de fabriquer ceux-là pour une Afrique émergente, prospère et intégrée. Les attentes sont énormes, l’Afrique est en chantier, il est donc important pour tous ceux qui ont porté serment de prendre conscience que ce sont eux qui doivent construire cette Afrique mais aussi de préserver les intérêts de Centrafrique partout, et défendre également la jeunesse dans les instances de prises de décision », a fait savoir André Aristide Edjanga, Président exécutif du Parlement Panafricain Junior.

Pour l’une des députés juniors panafricains, ce cadre permet également de faire un rapprochement entre la jeunesse et les institutions républicaines.

« A l’issue de cette conférence, nous avions que la jeunesse est le socle du développement, elle est également l’esquisse d’une nation. Et donc l’Afrique a besoin d’une jeunesse émergente et pour cela il va falloir un maximum d’intérêts porté sur jeunesse. En tant que député junior du panafricain, nous nous sommes investis de suivre la logique de la démocratie. De rapprocher la jeunesse avec les institutions de la place », a souligné Marie Christiane Alayame, députée junior au parlement panafricain.

La prochaine conférence internationale de la jeunesse du parlement panafricain junior aura lieu à Ndjamena au Tchad. A cela ajoute aussi la contribution de l’ONG ACUA, qui a également lancé le recrutement pour la formation de 1000 jeunes Centrafricains, acteurs pour le développement par le TIC.

4.3 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires