RCA: le mercenaire français détenu à Bangui est introuvable

0
168
Le mercenaire français arrêté à Bangui, Juan Rémy Quignolot

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 21 Novembre 2022— (Ndjoni Sango): Accusé d’espionnage et de détention illégale d’armes et de munitions, le mercenaire français, Rémy Juan Quignolot, est aujourd’hui introuvable. Son procès devrait avoir lieu mais sans succès, car, il ne s’est toujours pas présenté au tribunal.

Le barbouze français a été arrêté à Bangui le 10 mai 2021 par la police centrafricaine pour plusieurs faits qui lui sont reprochés. Après plus d’un an de détention, l’homme a fait une grève de fin qui lui a permis d’obtenir une mise en liberté provisoire le 28 septembre 2022 à la demande de ses avocats.

Le tribunal de Bangui a programmé sans succès sa première audience le 11 novembre. Ses avocats ont soumis à la cour un certificat médical sur l’état critique de sa santé pour pousser puis la deuxième audience au 18 novembre 2022, mais sans succès.

«Aux dernières nouvelles, l’état de santé de M. Quignolot l’a empêché de se présenter à la Cour aujourd’hui. Et nous, ses avocats, regrettons cette situation malheureuse», a déclaré Guy Andoma, l’un des avocats de la défense.

Le rapport médical présenté par le médecin de l’ambassade de France à Bangui, Michel Zouber, a indiqué que Rémy Juan Quignolot, a été évacué pour sa santé sans donner plus de détails.

Ainsi, le tribunal a ajourné son procès au 7 décembre avec la possibilité de comparaitre par contumace s’il ne se présente pas à la date prévue.

« Au lieu de continuer à faire du surplace, la loi prévoit de tels cas. C’est pourquoi l’accusation, par notre intermédiaire, demandera à votre tribunal, à partir d’aujourd’hui, en vertu des dispositions de l’article 298 et des articles suivants du Code de procédure pénale, d’introduire une procédure par contumace contre cet homme qui refuse obstinément de comparaître », a déclaré Donatien Maïssemo, 2ème avocat général.

Jusque-là, le tribunal ne connaît pas son lieu d’évacuation. Toutefois, le tribunal de Bangui sera ferme dans sa décision le 7 décembre prochain.

« Si l’accusé Quignolot ne se présente pas dans le délai imparti, la Cour prendra toutes les mesures nécessaires. Le tribunal rend donc une décision ferme sur la comparution des prévenus le 7 décembre 2022 », a déclaré le président de la Cour, Thierry Joachim Pisséré.

Remy Quignolot est accusé d’espionnage, de mercenariat, de détention illégale d’armes et munitions.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires