RCA: la mauvaise gestion des déchets sur les lieux publics

0
41
Un tas d'ordure au KM5 dans le 3è arrondissement de Bangui @crédit photo Ndjoni Sango

Par Alfred YEMETCHIPA

Bangui, 22 décembre 2022-(Ndjoni Sango) : Suite  aux problèmes de collecte d’ordures et la carence des latrines dans les places publiques particulièrement à Bangui, certaines personnes déposent des matières fécales et  voire uriner à l’air libre. Ces comportements font qu’on assiste à des jets  de  n’importe quel déchet çà et là  et ça trainent partout et fait contaminer les gens et du coup ça devient quelque chose d’ingérable.

Il  faut  mentionner qu’il y a de sérieux problèmes  de gestion des ordures à Bangui mais la volonté des Centrafricains de contribuer à lutter contre l’insalubrité  et la sécurité serait un atout majeur  pour  le gouvernement.

Ces ordures pour la plupart des cas constitués des masques que certaines familles et les usagers de la route utilisent pour se protéger contre le coronavirus et la poussière  et surtout avec l’avènement de la saison sèche mais force est de constater que ces ordures sont jetées partout.

Ces masques  qui se salissent facilement une fois que la poussière vient se greffer dessus  et qui a une durée qui va 2 heures à 3 heures trainent partout dans les places publiques et à cela s’ajoute les emballages plastiques qui sont des matières non biodégradables qui sont déposées çà et là et qui contribuent à pollution de l’environnement.

Il faut noter par ailleurs que  les bacs à ordures font largement défaut et les Centrafricains ne sont pas bien sensibilisés dans ce sens mais avec les actions citoyennes initiées par le président de la République Faustin Archange Touadera          la situation semble un peu  améliorée et avec le temps les Centrafricains vont prendre le goût en s’inscrivant dans cette dynamique en vue de réduire la fréquence des dépôts  de ces déchets dans les lieux publics

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires