RCA: le ministre de la sécurité publique devant les députés suite aux bavures policières

0
61

Par Marly Pala

Bangui, le 27 décembre 2022—(Ndjoni Sango). La République centrafricaine fait face ces derniers temps à une montée en puissance des tracasseries routières dues à des formalités et des incidents policiers provoquant et entraînant des blessures ou des morts de certains compatriotes civils. A cet effet, les parlementaires ont interpellé le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Michel Nicaise Nassin, pour des explications, pouvant étayer la lanterne des centrafricains. L’interpellation a eu lieu le lundi 26 décembre à l’hémicycle de l’Assemblée nationale à Bangui.

Les tracasseries routières dues aux formalités des forces de sécurité intérieure sur les barrières et les incidents meurtriers provoqués par certains policiers dans l’exercice de métier, sont des épisodes qu’on peut enregistrer depuis quelques temps en République centrafricaine. Face à cette montée inquiétante, les députés ont interpellé le ministre de la sécurité publique afin d’avoir une idée sur cette question et d’en trouver des palliatifs.

En réponse aux différentes questions posées par les parlementaires sur les barrières érigées et les incidents meurtriers provoqués lors des interventions des forces de l’ordre, Michel Nicaise Nassin, ministre de l’intérieur et de la sécurité publique intervient en ces termes tout en promettant que des mesures seront prises: « Tout ce que les gens sont en train d’installer comme barrières et par rapport à ceux qui ne respectent pas la discipline qui régisse le corps, nous serons obligés de prendre des mesures. Le gouvernement reste sévère sur ce genre de pratiques, en ce qui concerne l’installation des barrières illicites. Car, ces forces sont appelées à protéger la population », a-t-il déclaré.

Cette interpellation de l’Assemblée nationale, vient suite au récent incident policier, ayant occasionné la mort d’un jeune au quartier Yassimandji dans le 5ème arrondissement de Bangui et de plusieurs autres plaintes des voyageurs sur les différents axes routiers de la République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires