RCA: le branchement illicite de l’électricité comme un danger public

0
69
Les techniciens de l'Energie centrafricaine, ENERCA, sur un poteau électrique pour illustration

Par Marly Pala

Bangu 4 janvier 2023—(Ndjoni Sango) : Certaines localités de la République centrafricaine sont envahies par des fils électriques, passant au dessus des maisons, au sous-sol ou encore dans les arbres pour fournir l’électricité. Et ces branchements ne sont parfois pas légaux, ni reconnus par l’ENERCA, organe régulateur qui fournit l’électricité dans le pays. Cela constitue un grand danger imminent pour la population.

L’énergie centrafricaine (ENERCA) est l’unique société étatique en République centrafricaine qui fournit faiblement l’électricité à la population, malgré d’énormes difficultés que celle-ci rencontre. Faute de vieillissement de certains matériels, cette société a de la peine parfois à couvrir l’étendue du territoire avec de l’énergie. A cela, s’ajoutent les cas de branchement illicite auxquels certaines personnes malintentionnés s’adonnent.

Malgré l’amélioration des conditions enregistrées et les projets de champ solaire entrepris, l’ENERCA a de la peine à connaître tous ses abonnés et clients, faute de la multiplicité de branchement illicite dans plusieurs secteurs de la capitale. Cela a des impacts négatifs sur les populations, car il ne se passe pas un jour qu’on enregistre des cas de court-circuit, d’incendie et des pertes de matériels, liés au branchement illicite.

Le branchement illicite de l’électricité constitue un manque à gagner pour l’ENERCA et aussi pour l’Etat, et ralentit les opérations de la fourniture d’électricité pour la population. Il est donc important que l’ENERCA puisse mettre en place, des stratégies visant à contrôler le branchement de chacun de ses abonnés afin d’éviter des désagréments, vecteurs de réduction des capacités en fourniture d’électricité.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires