Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: appel du président Touadera au respect des obligations contre le COVID-19

Par Marly PALA        

Le Président Centrafricain, Faustin Archange Touadera

Bangui 23 mars 2020—(Ndjoni Sango): Le président de la République Faustin Archange Touadéra appelle la population centrafricaine au respect des mesures préventives contre le COVID-19. Cet appel a été lancé le jeudi, 19 mars 2020, suite à la découverte des trois cas de ce virus détecté sur le territoire centrafricain.

Depuis trois mois, le monde entier fait face à l’un des plus grands fléaux sanitaires du siècle.
Le Coronavirus, cette nouvelle maladie respiratoire encore appelé COVID-19, qui a germé dans l’un de nos pays amis, la Chine, s’est vite répandu dans le monde, provoquant déjà des impacts psychosociaux et économiques indescriptibles.

Cette pandémie ignore les frontières, les races et le statut socio-économique.
Aucun pays au monde, grand ou petit, riche ou pauvre, puissant ou faible, ne résiste à ce redoutable ennemi de l’humanité, du moins pour l’instant.

Aucun système de santé pour l’heure n’est efficace, à part les mesures préventives, selon Faustin Archange Touadéra, président de la République, Chef de l’Etat :

« Aucun système de santé, si performant soit-il, ne peut aujourd’hui, seul, vaincre ce virus mortel qui constitue une urgence de santé publique de portée internationale. En dépit des mesures urgentes, courageuses et parfois drastiques prises par certains Etats pour contrer la propagation de la pandémie et assurer la survie de leurs populations, le Coronavirus se répand à une très grande vitesse.  A la date du 18 mars 2020, cette grande pandémie mortelle a déjà touché plus de 160 pays dans le monde dont une trentaine en Afrique, notre continent. Plus de 200.000 cas et près de 8.000 décès ont été enregistrés à ce jour.
En votre nom, j’adresse notre compassion et notre solidarité aux peuples des pays touchés par cette pandémie »,
a-t-il déclaré.

Il a poursuivi que la République Centrafricaine, dont le système de santé a été totalement affaibli par la longue crise militaro-politique et qui tente de se relever, grâce à l’appui de la communauté internationale, vient d’enregistrer des cas de contamination. Ces cas sont tous importés par les porteurs du virus venus de l’étranger.

 » Dès la déclaration de ce premier cas du Coronavirus par le Ministre de la Santé et de la Population, j’ai immédiatement instruit le Gouvernement de prendre toutes les mesures que requiert la situation, pour contrer les risques de propagation du virus dans notre pays », a affirmé le numéro un centrafricain.

Ce virus, faut-il le signaler, a déjà été détecté sur trois personnes entrées sur le territoire national. Les deux derniers cas décelés le 19 mars sont des sujets centrafricains en provenance de la France depuis les 4 et 5 mars dernier, ayant entré en contact avec plusieurs personnes lors d’un concert organisé le 8 mars à l’occasion de la journée internationale de la femme.

Ainsi, en collaboration avec l’OMS, le Gouvernement a ordonné : le renforcement des mesures d’hygiène hospitalière et de protection des agents de santé et des professionnels de santé ; la restriction des visites dans les hôpitaux ; le renforcement de l’hygiène publique, notamment par le renforcement des dispositifs d’hygiène dans les édifices publics ; la suspension des salutations à la main ; l’interdiction des accolades ; l’installation de dispositifs de lavage des mains dans les lieux publics (bureaux, entreprises, lieux de cultes) et la fermeture des bars dancing.

Ces mesures de précautions interviennent alors que certains pays limitrophes de la République Centrafricaine ont fermé leurs frontières à l’exception d’importation des produits de vivres et non-vivres.