RCA: le FMI salue les efforts du gouvernement dans la gestion des fonds alloués contre le COVID-19

0
248
Centrafrique-FMI-Ndjoni-Sango
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera avec la DG du FMI Kristalina Georgevia

Par Marly Pala

Bangui 22 octobre 2020—(NdjoniSango) : Le Fonds Monétaire International apprécie les efforts du gouvernement centrafricain dans la gestion des fonds alloués pour la lutte contre la pandémie de Coronavirus. Cette appréciation a été donnée le lundi 19 octobre lors d’une évaluation des questions liées à l’impact de Covid-19 en Afrique, tenue le vendredi, 9 octobre dernier par la directrice générale de ladite institution, Kristalina Georgieva.

La République Centrafricaine à l’instar  des autres pays du monde a été frappée par la crise sanitaire liée à la pandémie de la maladie à Coronavirus depuis fin 2019, jusqu’à ce jour. A cet effet, plusieurs moyens financiers voire matériels tant nationaux qu’internationaux, ont été mis en place pour riposter face à ce fléau.

C’est dans cette optique que le Fonds Monétaire International, une des institutions qui prête main-forte à la République Centrafricaine n’est pas restée en marge de ces différents efforts afin de mettre une barrière à cette pandémie.

Et pour mieux gérer ces ressources octroyées, il faut qu’il y’ait un comité crédible. C’est pourquoi le président de la République Centrafricaine, Faustin Archange Touadéra, a mis en place un comité chargé du suivi de la gestion des ressources mobilisées pour la mise en œuvre du plan national de lutte contre le Covid-19. Ce comité est piloté par Henri-Marie Dondra, ministre des finances et du budget et Docteur Pierre Somsé, son homologue de la santé publique.

A en croire l’évaluation du FMI, la gestion de ces ressources mobilisées est d’un mécanisme de gouvernance remarquable, ce qui est à apprécier malgré que cette aide apportée était en  deçà des attentes.

Malgré ces ressources inférieures en réponse aux besoins, le gouvernement centrafricain a travaillé avec ardeur, sous la pression des indicateurs macroéconomiques afin d’éviter le pire. Car les prévisions du FMI et de la Banque Mondiale ont montré que les ménages pourraient connaître jusqu’à 12 pour cent de baisse de leurs revenus et ont déploré que jusqu’à 43 millions de personnes supplémentaires pourraient tomber dans l’extrême pauvreté.

Il convient de rappeler que cette appréciation intervient suite à une évaluation de ladite institution, constatant une réelle régression de la propagation du Covid-19 dans le pays qui par la suite, avait envoyé des lettres de noblesse pour saluer les efforts fournis par certains pays concernant la gestion de cette crise sanitaire, dont la République Centrafricaine.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments