« Développer l’agriculture en RCA est une priorité » Timoléon Baïkoua

0
591
Centrafrique-Timoleon-Baikoua-Ndjoni-Sango
Le député Timoléon Baikoua

Par Hermann BONDO

Bangui 22 Juin 2020—(Ndjoni Sango) : Pour la République Centrafricaine, le développement de l’agriculture est une tâche prioritaire, puisque cela peut aider à résoudre la pénurie de produits alimentaires dans le pays. Telle est l’opinion qu’a exprimée sur les ondes de Lengo Songo Timoléon  Baïkoua, Député de l’Assemblée nationale de Paoua 2 (Parti Centrafricain pour le Développement et l’Integration).

«Le problème de pénurie de denrés alimentaires ne sera pas réglé avant que nous ne soyons en mesure de relancer la production agricole et de produire à l’échelle industrielle », a déclaré l’élu de la nation.

Selon Baïkoua, la sécurité alimentaire passe par le développement de l’agriculture. «A mon avis, les cultures prioritaires sont le coton, le café, le cacao etc. Je suis tout à fait convaincu que chaque Centrafricain doit être indépendant en matière d’alimentation, c’est-à-dire assurer son alimentation par ses propres moyens, son autosuffisance alimentaire », a rajouté le parlementaire.

Il a fait remarquer que la vision du Président Touadéra qui consiste à développer l’agriculture, est tout à fait juste.

« Le Chef de l’Etat a raison ! Rien n’est plus important que l’agriculture ! Vous voyez les deux pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir le Sénégal et la Côte d’Ivoire, avec la crise que le monde a connue sur le plan sanitaire, avec le blocage des frontières, également avec la chute des produits pétroliers, tous ces pays producteurs de pétrole sont dans une crise économique grave. Par contre, les pays qui s’en sortent les mieux, ce sont les pays qui ont mis l’accent sur l’agriculture. Parce que si vous le voulez ou pas, si la frontière est fermée, vous allez consommer vos produits», a-t-il fait remarquer

« Il y a un pays qui nous aide beaucoup à relancer l’agriculture à l’Ouam-Pendé, c’est le Russie », a renchérit Timoléon  Baïkoua.

La Russie vient d’offrir à la RCA un soutien théorique et pratique, pour relancer l’agriculture à l’Ouam-Pendé,  a déclaré sur les ondes de Lengo Songo Timoléon  Baïkoua, Député de l’Assemblée nationale de Paoua 2 (Parti Centrafricain pour le Développement et l’Integration).

« Grâce à l’appui de nos amis de la Fédération de Russie, qui nous avons pu organiser une formation théorique dans le domaine maraîcher regroupant 75 personnes dans trois (3) semences bien précises, à savoir la tomate, la carotte et les ognons. Grâce à la formation qui a été encadrée par la Direction Régionale Agricole, 75 maraîchers venant des 8 communes de Paoua, ont subi une formation théorique et pratique. Voilà, c’est un élément très important, parce que si nous ne sommes pas capables de travailler et à produire dans le domaine industriel, nous serons dans l’insuffisance agro-alimentaire. C’est pourquoi ce projet agro-alimentaire des maraîchers de l’Ouham-Pendé, est une belle initiative»

« L’Ouham-Pendé a toujours été le grenier de la République centrafricaine. Cette préfecture a été la première productrice des produits industriels, tel que le coton, quel que soit dans le domaine agricole, maraîcher, etc., nous avons toujours été les meilleurs. Malheureusement, avec cette insécurité que nous avons connue, et surtout le nombre des groupes armés qui se sont multipliés dans la région, l’activité agricole a complètement chutée, et le gouvernement a mis cela dans sa priorité. Il faut que cela soit effectif», a dit le Député.

D’après le député Baïkoua, face à la crise globale qui a touché la plupart des secteurs, l’exploitation minière et celle des diamants souffrent en premier lieu, alors que l’agriculture se met en avant. La vision du Président Touadéra qui consiste à développer l’agriculture, est tout à fait juste.

« Le Chef de l’Etat a raison ! Rien n’est plus important que l’agriculture ! Vous voyez les deux pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir le Sénégal et la Côte d’Ivoire, avec la crise que le monde a connue sur le plan sanitaire, avec le blocage des frontières, également avec la chute des produits pétroliers, tous ces pays producteurs de pétrole sont dans une crise économique grave. Par contre, les pays qui s’en sortent les mieux, ce sont les pays qui ont mis l’accent sur l’agriculture. Parce que si vous le voulez ou pas, si la frontière est fermée, vous allez consommer vos produits»

La République centrafricaine est un pays qui a d’énormes potentialités pour son développement. Avec la fertilité du sol, les autorités du pays cherchent à mettre en valeur l’agriculture afin de sortir le pays du sous-développement.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments