RCA : le parlement valide à 99, 99% le projet de loi des finances rectificative de l’année 2020

0
402
Centrafrique-Dondra-Ndjoni-Sango
Henri-Marie Dondra Ministre centrafricain du budget et des finances @photo MFB

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 11 juillet 2020—(Ndjoni Sango) : Les députés ont adopté à 99, 99% le  jeudi 9 juillet, avant la clôture de la 2ème session extraordinaire de l’Assemblée nationale, le projet de loi des finances rectificatives de cette année. L’adoption dudit projet intervient dans un contexte de crise sanitaire due à la pandémie de la COVID-19 qui s’est répercutée sur l’activité économique. Ce projet a été présenté et soutenu par le gouvernement à travers son ministre des finances et du budget, Henri Marie DONDRA.

L’avènement de l’épidémie à Coronavirus continue de bouleverser les indices ou indicateurs du système économique mondial. La République centrafricaine n’est pas restée en dehors de ces pays dont la COVID-19 a provoqué des impacts directs, selon le ministre des finances et du budget, Henri-Marie DONDRA.

Le projet du budget de cette année a été rectifié dans ce contexte où l’univers de l’Homme fait face à la maladie à Coronavirus.

Au-delà de la COVID-19, cette loi des finances rectificatives vise à revoir les prévisions budgétaires inscrites dans loi des finances 2020. Cette révision budgétaire intervient six (6) mois après l’exécution de la loi des finances initiales, en vue de respecter les repères du programme appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC) du Fonds Monétaire International, qui est la suppression de certaines agences et offices sans justification économique.

Les données de ce projet indiquent que le taux de croissance du PIB réel est à 1, 0% contre 5, 0% comme initialement prévu. Le gouvernement, à travers ce projet, veut aller vers un collectif budgétaire.

Il est motivé par la nécessité de prendre en compte dans le budget de l’Etat, en plus de certaines données et dispositions relatives à la stratégie de riposte de l’exécutif contre la COVID-19.

« Dans cette optique, près de 10 milliards de francs CFA ont été alloués au ministère de la santé et de la population dont 4 milliards pour la construction d’un hôpital pour la lutte contre la COVID-19. Ensuite, 4 milliards pour diverses dépenses liées à la lutte contre cette maladie INVISIBLE, 1 milliard de prime au personnel de santé impliqué dans la lutte contre ce virus, 500 millions de fonds de concours et 450 millions pour la construction d’un bâtiment R+2 dédié au centre de dépistage et à la prise en charge des personnes atteintes de COVID-19 », a clarifié Henri Marie DONDRA.

Par ailleurs, ce budget rectifié en 2020 et approuvé avec amendements au scrutin secret, comporte des ressources totales évaluées à 363 993 251 000 FCFA dont 118 004 998 000 FCFA de ressources extérieures des dépenses globales s’élevant à 321 667 465 000 FCFA. C’est pour dire que ces chiffres, l’on comprend que le déficit primaire passe de 35, 7 milliards de FCFA à 77, 2 milliards de FCFA.

Il est à noter que le projet relatif au collectif budgétaire qui a bénéficié d’un vote positif et massif des parlementaires, car sur 119 députés présents à l’hémicycle, 118 ont accordé leurs voix pour le OUI, et une seule (1) voix pour le NON.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments